Biographie

Le 6 février 1932 : né à Paris, fils unique de François Truffaut, architecte décorateur, et de Janine de Monferrand, secrétaire à "L'Illustration". La famille Truffaut habite à Pigalle, rue Henri Monnier. Il est élevé par ses deux grand-mères, l'une qui aimait les livres, l'autre qui habitait à la campagne.

 

" ... ma mère ne supportait pas le bruit, enfin je devrais dire, pour être plus précis, qu'elle ne me supportait pas. En tout cas, je devais me faire oublier et rester sur une chaise à lire, je n'avais pas le droit de jouer ni de faire du bruit, il fallait que je fasse oublier que j'existais. "

 

18 décembre 1940 : Sortie en exclusivité à Paris du "Paradis perdu" d'Abel Gance. Le jeune François Truffaut découvre le cinéma avec ce film.

 

1947 : Fonde un ciné-club, le "cercle cinémane", au Quartier latin. Rencontre André Bazin qui le fera travailler à "Travail et Culture". Fugues et délinquance : Centre d'observation pour mineurs délinquants à Villejuif.

 

1950 : Devance l'appel et s'engage dans l'armée. Se retrouve en Allemagne. Prison militaire pour désertion. Est "retrouvé" par André Bazin, puis réformé. Habite chez les Bazin.

 

"... Je rougissais de fierté si, au cours d'une discussion, il (André Bazin) venait à m'approuver, mais je ressentais un plaisir plus vif encore à être contredit par lui. Il était le Juste par qui l'on aime être jugé et pour moi un père dont les réprimandes mêmes m'étaient douces. "

 

1953 : Travaille quelques mois au service cinématographique du ministère de l'agriculture, avant d'être renvoyé. Les Cahiers du Cinéma publient (numéro 21, mars 1953) pour la première fois un article de François Truffaut (sur "Le masque arraché" de David Miller). Le titre de l'article " Les extrêmes me touchent ". La critique de cinéma devient son activité essentielle.

 

" A mesure que l'on fréquente davantage les salles de cinéma, écrit-il, on éprouve le besoin de se rapprocher de l'écran pour pallier l'haïssable objectivité critique que procure l'habitude, faisant de nous des spectateurs blasés donc de mauvais spectateurs. "

 

1954 : Collabore à "Arts", aux "Cahiers du Cinéma", à la "Parisienne" Affirme ses positions critiques. En janvier, il réalise son article " Une certaine tendance du cinéma ". L'article est tellement violent que André Bazin hésite à le publier. Truffaut y attaque de front les scénaristes vedettes de l'époque qui adaptent avec succès les grands romans. Réalise, en noir et blanc, muet, son premier court-métrage,

 

" Une visite " " Je ne sais pas si je pensais faire du cinéma, je ne me l'avouais pas moi-même... Rivette, le premier, a voulu qu'on se groupe, qu'on ait des projets, qu'on écrive tous des scénarios et qu'on essaie de les présenter ensemble à des producteurs... Vous voyez, cette espèce de mouvement qu'a été la Nouvelle Vague, c'est plutôt d'amis plus actifs que c'est parti. "

 

1955 : Publie dans "La Parisienne" une nouvelle ; "Antoine et l'orpheline". Premier entretien, à Paris, avec Alfred Hitchcock, pour les Cahiers du Cinéma.

 

1956 : Assistant de Roberto Rossellini, sur ses projets. Il prépare avec lui trois films qui ne seront pas réalisés.

 

1957 : Le 15 mai, Truffaut publie " Le cinéma français crève sous de fausses légendes ", il y attaque l'organisation corporatiste du cinéma français. Fonde sa maison de production, Les films du Carrosse.

 

Août : Début du tournage des "Mistons".

 

 

29 octobre : Epouse Madeleine Morgenstern, fille du producteur et distributeur Ignace Morgenstern

 

 

1958 : Au printemps, tourne une "Histoire d'eau". En raison de critiques trop virulentes, il est exclu du Festival de Cannes.

 

10 novembre : Début du tournage des "400 coups", et mort d'André Bazin." Avec Les quatre cents coups, François Truffaut rentre dans le cinéma moderne comme dans le collège de nos enfances...

 

"On dira bientôt les enfants de Truffaut, comme on dit les lanciers du Bengale, les empêcheurs de danser en rond, les rois de la Mafia, les fous du volant, bref encore, les drogués du cinéma... Les quatre cents coups sera un film signé Franchise, Rapidité, Art, Nouveauté, Cinématographe, Originalité, Impertinence, Sérieux, Tragique, Rafraîchissements, Ubu Roi, Fantastique, Férocité, Amitié, Universalité, Tendresse... "

Jean-Luc Godard.

 

1959 : Début du tournage de "Tirez sur le pianiste", adapté d'un roman de Série Noire de David Goodis.

 

" Une seule image m'a décidé à faire le film. Elle était dans le livre. Une route en pente dans la neige, la voiture descendait, sans bruit de moteur, c'est tout. Cette image d'une voiture glissant dans la neige sans bruit de moteur, c'était une chose que j'avais terriblement envie de visualiser, le reste a suivi..."

 

22 janvier : Naissance de Laura Truffaut. Grand Prix à Cannes pour "Les 400 coups".

 

1960 : François Truffaut est l'un des signataires du Manifeste des 121. Il cède à Jean-Luc Godard le scénario d'"A bout de souffle".

 

1961 : 10 avril : Début du tournage de "Jules et Jim", adaptation d'un livre de Henri-Pierre Roché.Jules et Jim est un roman d'amour en style télégraphique, écrit par un poète qui s'efforce de faire oublier sa culture et qui aligne les mots et les pensées comme le ferait un paysan laconique et concret. Jules et Jim est un livre cinématographique, plutôt qu'un film littéraire."

 

29 juin : Naissance de sa fille, Ewa Truffaut.

 

Novembre : tournage "d'Antoine et Colette".Truffaut produit, co-scripte et supervise "Tire au flanc" de Claude de Givray. Il y joue le rôle d'un soldat prisonnier.

 

1963 : 21 octobre : Début du tournage de "La Peau Douce".

 

1965 : Décembre : Diffusion de l'émission de la série "Cinéastes de notre temps" qui lui est consacrée.

 

1966 : 12 janvier : Début du tournage de "Fahrenheit 451", adapté du roman de Ray Bradbury.

 

"Si je recommence le film à zéro, je dirais au décorateur, au costumier et à l'opérateur en guise d'instructions : faisons un film sur la vie comme la voient les enfants, les pompiers seront des soldats de plomb, la caserne un superbe jouet... Je voudrais que Fahrenheit 451 ne ressemble ni à un film yougoslave ni à un film gauche américain. Je voudrais qu'il demeure modeste malgré son " grand sujet ", un film simple."

 

Publie " Le cinéma selon Hitchcock "La version anglaise du livre est établie par Helen Scott. Les films du Carrosse co-produisent " Deux ou trois choses que je sais d'elle " de Jean-Luc Godard.

 

1967 : 2 avril : Emission de radio sur France Culture de 14h à minuit : "Carte blanche à François Truffaut". Il centre son programme sur l'enfance inadaptée, avec le concours de médecins, éducateurs, juges d'enfants, animateurs de Villages d'enfants, psychologues

 

16 mai : début du tournage de "La mariée était en noir".

 

" Pour moi et aussi pour mes acteurs, La mariée est un film grave. Parce qu'on ne peut pas filmer la mort pendant 56 jours sans être affecté. Je suis convaincu du reste que la première scène de mort filmée par un cinéaste marque une étape dans sa carrière.."

 

1968 : 5 février Début du tournage de "Baisers volés".Les films du Carrosse co-produisent "L'enfance nue" de Maurice Pialat, et "Ma nuit chez Maud" de Eric Rohmer.

 

26 octobre : François Truffaut est "L'invité du dimanche" à la télévision.

 

1970 : 21 janvier : Début du tournage de "Domicile conjugal". Publication des aventures d'"Antoine Doinel" au Mercure de France.

 

1971 : 20 avril : Début du tournage des "Deux anglaises et le continent".

 

"A la question la plus embarrassante que l'on nous pose : " Qu'est-ce que vous avez voulu faire ? ". En ce qui concerne les Deux anglaises, la réponse m'est venue soudainement pendant les travaux de mixage. A force de voir défiler la pellicule à l'endroit et à l'envers, j'ai compris qu'avec ce film j'avais voulu presser l'amour comme un citron..."

 

1972 : 14 février, début du tournage d' "Une belle fille comme moi".

 

25 septembre : début du tournage de "La nuit américaine".

 

1973 : Oscar du meilleur film étranger à Hollywood pour La nuit américaine.

 

1975 : 8 janvier : début du tournage de "L'histoire d'Adèle H".

 

"C'est un film qui a été tourné avec culpabilité. Cela m'ennuie quand même de ne pas réussir à montrer l'amour autrement que d'une façon religieuse."

 

17 juillet : début du tournage de "L'argent de poche".Publication de " Les films de ma vie " aux éditions Flammarion.

 

1976 : 19 octobre : début du tournage de "L'homme qui aimait les femmes".Publication de "L'argent de poche", ciné-roman. aux éditions Flammarion.

 

1977 : Tourne dans " Rencontres du troisième type " de Steven Spielberg.Publication de "L'homme qui aimait les femmes" aux éditions Flammarion.

 

11 octobre : début du tournage de "La chambre verte".

 

" Chaque année, il nous faut rayer des noms sur le carnet d'adresses de notre agenda, et il arrive un moment où nous connaissons plus de morts que de vivants..."

 

1978 : 29 mai début du tournage de "L'amour en fuite".

 

" Dans L'amour en fuite, étant donnée qu'on y brasse tout un matériel mélancolique, j'ai voulu une fin délibérément effrontément ou si l'on veut désespérément HEUREUSE ! En même temps, elle marque bien qu'on n'y reviendra pas."

 

1979 : Octobre : Truffaut accepte la présidence de la Fédération internationale des Ciné-clubs. Hommage à l'American Film Institute.

 

1980 : 28 janvier début du tournage du " Le dernier métro ".

 

" En tournant Le dernier métro, j'ai voulu satisfaire trois désirs : montrer les coulisses d'un théâtre, évoquer l'ambiance de l'Occupation et donner à Catherine Deneuve le rôle d'une femme responsable".

 

1981: 1er avril : Début du tournage de "La femme d'à coté"."Pour moi, une fin heureuse n'est pas un happy end... Je suis attentif à l'idée d'un dénouement exaltant, et la mort peut être exaltant comme dans La femme à côté.

 

1982 : 4 novembre : Début du tournage de "Vivement dimanche !"" Les histoires sont toujours invraisemblables, mais cela n'a pas d'importance si le plaisir est le plus fort. Le plaisir doit être plus fort que l'analyse."

 

1983 : 28 septembre: Naissance de Joséphine Truffaut, fille de François et de Fanny Ardant. Ecriture du scénario de "La petite voleuse", tourné en 1985 par Claude Miller.

 

21 octobre 1984 : Mort de François Truffaut à l'hôpital Américain de Neuilly.

 

" Pendant des mois, ses proches et ses amis ont tissé autour de lui un filet de protection. Chaque silence, chaque mensonge, chaque pensée nous semblait aider à le retenir, à le garder avec nous."

Janine Bazin

 

1989 : Claude Miller réalise "La petite voleuse", d'après un scénario de François Truffaut.

 

" J'aime sa façon d'aborder les choses, sa façon de sentir, de penser. Il ne se laissera jamais corrompre, détruire."

Ingmar Bergman

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×