L'été meurtrier de Jean Becker

L'Été meurtrier est un film français réalisé par Jean Becker en 1983, scénario et dialogues d'après le roman éponyme de Sébastien Japrisot. Le film reçut quatre César, dont ceux du meilleur scénario et de la meilleure actrice.

Synopsis

1976. Éliane, dit Elle, séduisante jeune femme d'une vingtaine d'années, emménage dans un village provençal avec son père adoptif, Gabriel, paralytique et sa mère surnommée Eva Braun à cause des origines allemandes. Dans le village, Florimond, dit Pin Pon, qui travaille au garage d'Henri IV et comme pompier et qui vit avec sa mère, sa tante sourde, Cognata, et ses deux frères Mickey et Boubou, dans la grande maison familiale, s'intéresse à la jeune femme aguicheuse. Elle s'intéresse à Pin Pon et une romance naît entre eux.
Il s'avère qu'Éliane est le fruit du viol de sa mère par trois inconnus. Ces violeurs seraient le père de Pin Pon, décédé depuis, ainsi que Leballech et Thouret qui mènent une vie respectée. Elle met au point une machination pour se venger et, faisant croire qu'elle est enceinte, se fait épouser de Florimond. Mais elle découvre qu'elle s'est trompée lorsque son père adoptif lui révèle qu'il a abattu voici plusieurs années les vrais violeurs. Éliane, déjà tourmentée psychologiquement, sombre dans la folie. Florimond, désespéré de l'état mental de sa femme, croit, suite à la machination d'Éliane, qu'elle est la victime de deux pervers, Leballech et Thouret, qui la prostituent. Il abat les deux hommes.

Fiche technique

Titre : L'Été meurtrier
Réalisation : Jean Becker
Scénario : Jean Becker et Sébastien Japrisot (d'après son roman)
Production : Christine Beytout
Chef décorateur: Jean-Claude Gallouin
Musique : Georges Delerue
Photographie : Étienne Becker
Montage : Jacques Witta
Affichiste : Clément Hurel
Pays d'origine : France
Format : Couleurs - 1,66:1 - Stéréo - 35 mm
Genre : Drame
Durée : 130 minutes
Tournage : durant l'été 1982 à Carpentras, Gordes et Goult.
Date de sortie : 11 mai 1983


Distribution

Isabelle Adjani : Eliane, dite Elle
Alain Souchon : Florimond, dit « Pin Pon »
Michel Galabru : Gabriel
Suzanne Flon : Cognata, la tante de "Pin Pon"
Maria Machado : « Eva Braun », mère de « Elle »
François Cluzet : Mickey
Manuel Gélin : Boubou
Jenny Clève : La mère de « Pin Pon »
Jean Gaven : Leballech
Max Morel : Touret
Roger Carel : Henri IV
Martin Lamotte : Georges Massigne
Maïwenn Le Besco : Eliane enfant
Édith Scob : La doctoresse
Cécile Vassort : Josette
Jacques Dynam : Ferraldo
Yves Afonso : Rostollan


Distinctions

Festival de Cannes 1983
En compétition officielle
César du cinéma 1984


Victoires


César de la meilleure actrice : Isabelle Adjani
César du meilleur montage : Jacques Witta
César de la meilleure actrice dans un second rôle : Suzanne Flon
César du meilleur scénario d'adaptation : Sébastien Japrisot


Nominations


César du meilleur acteur : Alain Souchon
César du meilleur réalisateur : Jean Becker
César du meilleur film : Jean Becker
César de la meilleure musique écrite pour un film : Georges Delerue
César du meilleur acteur dans un second rôle : François Cluzet

 

Jean Becker est un réalisateur, acteur et scénariste français, né le 10 mai 1933 à Paris.

Biographie

Frère d'Étienne Becker et de Sophie Becker épouse de Pierre Vaneck, il est aussi le fils du réalisateur Jacques Becker. Jean Becker débute sa carrière en tant que stagiaire dans le film de son père, Touchez pas au grisbi en 1953, film qui contribua à relancer la carrière de Jean Gabin. Il resta assistant-réalisateur des films de Jacques Becker pour Montparnasse 19 (1958) et Le Trou (1959). Il fut aussi assistant-réalisateur pour Julien Duvivier et Henri Verneuil.
Son père meurt juste après avoir fini Le Trou et Jean Becker se lance dans l'aventure de la réalisation avec Un nommé La Rocca avec Jean-Paul Belmondo (1961), qu'il emploiera dans Échappement libre et Tendre voyou. Ces films obtiendront des succès commerciaux.
Après avoir réalisé les épisodes de la série télévisée à succès Les Saintes Chéries et Pas de caviar pour tante Olga, incursion inattendue dans le comique farfelu, il fait une pause de près de vingt ans avant de revenir derrière la caméra pour réaliser L'Été meurtrier avec Isabelle Adjani et Alain Souchon (1983).
Le film obtient un énorme succès et se voit nommé au Festival de Cannes pour la palme d'or et aux Césars.
En 1986, il obtient le César du meilleur film publicitaire pour Le Clemenceau.
Depuis le succès public et critique d'Élisa avec Vanessa Paradis et Gérard Depardieu, Becker tourne régulièrement avec les mêmes acteurs, entre autres, Jacques Villeret, Suzanne Flon et André Dussollier pour les succès Les Enfants du marais (avec Michel Serrault), Un crime au paradis (avec Josiane Balasko), inspiré du film La Poison de Sacha Guitry, et Effroyables jardins (avec Thierry Lhermitte et Benoît Magimel) d'après le livre éponyme de Michel Quint.
Récemment, il a fait tourner Daniel Auteuil et Jean-Pierre Darroussin dans Dialogue avec mon jardinier, sorti en 2007. Puis c'est au tour d'Albert Dupontel de tenir le rôle principal de son dernier film : Deux jours à tuer, où il partage l'affiche avec Marie-Josée Croze et Pierre Vaneck.
En septembre 2009, il tourne La Tête en friche, dans sa patrie de Charente-Maritime, avec Gérard Depardieu et Gisèle Casadesus.


Filmographie

Réalisateur


1961 : Un nommé La Rocca
1964 : Échappement libre
1965 : Pas de caviar pour tante Olga
1965 : Les Saintes Chéries (série TV)
1966 : Tendre Voyou
1983 : L'Été meurtrier
1991 : Contre l'oubli court métrage collectif
1995 : Élisa
1999 : Les Enfants du marais
2001 : Un crime au paradis
2003 : Effroyables Jardins
2007 : Dialogue avec mon jardinier
2008 : Deux jours à tuer
2010 : La Tête en friche

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site